Outil informatique et ergothérapie

Quand un enfant:

  • rencontre des difficultés importantes au niveau de l’écriture,
  • que la rééducation des difficultés de fond entraînant les problèmes d’écriture n’est pas suffisante,
  • quand les difficultés graphiques ont des répercussions trop importantes sur la vie scolaire,

 

Alors la mise en place d’un outil de compensation informatique peut être évoqué.

La réalisation d’un bilan en ergothérapie est indispensable afin d’analyser les capacités de la personne, les difficultés rencontrées concernant notamment l’écriture et la manipulation des outils scolaires et ainsi d’en déduire le matériel qui lui conviendra le mieux. Les préconisations faites par l’ergothérapeute prendront bien évidemment en compte, s’il y a lieu, les résultats des bilans réalisés en orthophonie (concernant le langage, l’orthographe…), ainsi qu’en ophtalmologie/orthoptie (concernant les capacités visuelles…)

Les rôles de l’ergothérapeute, dans la mise en place d’outils de compensation de type informatiques, sont les suivants:

  • Conseiller la personne et son entourage dans le choix du matériel (ordinateur, scanner…) et des différents logiciels;
  • Aider la personne à maîtriser l’univers informatiques ainsi que les différents outils (scanner, imprimante…) et logiciels mis à sa disposition ;
  • Améliorer la vitesse de frappe, pour que celle ci devienne supérieure à la vitesse d’écriture manuscrite;
  • Aider l’enfant à trouver l’organisation qui lui convient (rangement des documents, devoirs…);
  • Former les différentes personnes intervenants auprès de l’enfant et étant susceptible d’utiliser l’outil (parents, enseignants, auxilliaire de vie scolaire…)

L’objectif étant que l’outil informatique soit une aide au quotidien, il est nécessaire que l’enfant soit autonome avec son ordinateur avant toutes intégration en milieu scolaire.  

Pour que la vitesse de frappe soit suffisante et pour que l’enfant devienne totalement autonome avec son ordinateur, l’apprentissage doit être régulier et se poursuivre en dehors des séances. Un entrainement quotidien est indispensable.

Avec l’aide et l’expertise de l’ergothérapeute, l’outil informatiques, les outils complémentaires (imprimante, scanner, logiciels) ainsi que les séances d’ergothérapie pourront sur demande, et après acceptation de celle-ci, être financé en globalité ou en partie par la MDPH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *